Le sionisme, un colonialisme militarisé et exacerbé

 

Notre Réseau International Juif Anti-Sioniste, vousappelle à

dénoncer l’amalgame Juif = Sioniste = Israélien 

Le sionisme, un colonialisme militarisé et exacerbé

Dans les bases de son fondateur, Herzl, le sionisme est athée etmoderniste (le « Juif Nouveau »  qui sera traduit par lesKibboutz en rupture avec toutes les cultures des « diasporas »).

      Sesprincipes fondamentaux ont été, et sont toujours :

un état juif, que pourles juifs, pour tous les juifs.

Malheureusement, il a choisi, non un territoire sans habitant, mais un payspeuplé et chargé d’une des plus importantes histoires du bassin méditerranéenet dont celle des anciens hébreux n’est qu’une toute petite partie. Et dès soncongrès de 1903 le sionisme  devient un mouvement de conquête de  la Palestine

Etait donc inscrite dès le départ, et l’est toujours, la situationactuelle qui s’est développée depuis plus de 100ans et de façon criminelledepuis 60ans : colonisation, expropriation, expulsions, épurationethnique, répression, apartheid pour arriver au carnage et aux destructionsaveugles.

Mais avant le génocide des Juifs, les sionistes n’avaient que peu desuccès, de grandes organisations juives comme le Bund (parti de Lituanie,Pologne et Russie), ayant condamné le projet. 

La complicité des grandes puissances

Bien sûr, les sionistes n’ont pas agi seuls : considérés par l’impérialisme britannique comme leur fer de lance au Moyen-Orient, ils ontprofité de son appui « total » de 1917 à 1948 (tout en en payant letribu de l’anti-sémitisme d’alors) pour s’implanter et frapper la résistancedes palestiniens (1936-1939), En 45, l’Angleterre, comme la France qui avait descolonies arabes, a passé la main aux américains. Qu’elle était alors lasituation ? : Les sionistes représentaient 28% de la population enPalestine et n’avaient acquis que 6,5% des terres !

C’est le génocide des Juifs qui a sauvé, avec la complicité de l’Europe,les sionistes : l’Europe ne voulait plus de ses Juifs survivants :Complètement démunis, ils risquaient de rejoindre les prolétaires européensdans leur lutte contre l’exploitation éhontée du travail et prolonger unanti-sémitisme  historique européen.  L’URSS n’en voulait pas nonplus, en plus des siens qui avaient survécu.

Alors l’Europe s’est débarrassée deses citoyens juifs

avec des mises en scène comme« Exodus »

Le 29 novembre 1947, l’ONU (résolution 181) votera la partition en 2états : 57% pour les sionistes et  43% pour les Palestiniens ! 

Le nettoyage ethnique – LaNaqba de 48 et laNaksa de 67

Les sionistes, devant cette arrivée des Juifs européens survivants et cettefaveur de l’ONU, ont pu passer à la vitesse supérieure : l’épurationethnique avec le « plan Gimmel » (déc 1947) puis le « planDalet »1 (avril 1948) conduisant à l’expulsion de 800.000Palestiniens, Ce n’est qu’après, le 15 mai, que commença la guerrearabo-sioniste. Après cette guerre, les sionistes se déclarèrent « Etatd’Israël » sur 78% de laPalestine et expulsèrent encore 500.000 Palestiniensen 1967.   

Des Naqbas aux « colonies » et au massacre de Gaza

Depuis, inexorablement, suivant une logique à l’œuvre depuis 100ansavec le soutien inconditionnel, maintenant, des USA et de l’Europe, l’étatsioniste expulse, colonise, massacre sous prétexte qu’il serait agressé alorsque c’est lui l’agresseur, le colonisateur, le purificateur ethnique et legénocidaire : Ce sont les lois discriminatoires en Israël pour lesPalestiniens d’Israël, l’illusion médiatisée des villes « mixtes »,les colonies en Cisjordanie (450.000 colons) avec leurs routes decontournements, leurs 800 barrages de contrôle, les terrains dits « desécurité », les zones militaires, la partition en 1995 (Oslo II) en 3zones (A, palestinienne, B, mixte, C israélienne !), le mur de la honte … etle massacre de Gaza.

 

Ainsi il y a 1,4M de Palestiniens en Israël et 3,8M dans les TerritoiresOccupés dont 580.000 réfugiés en Cisjordanie et 820.000 à Gaza !  4,5Mde Palestiniens vivent à l’étranger  dont 3,4M de réfugiés enJordanie, Syrie et Liban (rappelons que les Juifs israéliens sont 4,6M).

      Et ilne reste que 12% du territoire ! 

Les droits des Palestiniens reconnus internationalement

En dépit des manoeuvres des grandes puissances, la communautéinternationale a dû reconnaître les droits des Palestiniens sans jamaispouvoir les faire appliquer !

Le plus fondamental est le droit au retour des réfugiés de 48 et 67et leur dédommagement (Résolutions 194 et 242 de l’ONU), ainsi que ledroit à l’autodétermination, à l’indépendance et à la souveraineté nationale(Résolution 3236), Jérusalem-Est comme capitale, destruction du mur (TribunalInternational), évacuation des « colonies ».  

La lutte de libération nationale du peuple palestinien contre le sionisme

Nous, Juifs anti-sionistes, internationalistes, devons ré affirmer nosorigines  pour dire :

– Le conflit du Moyen-Orient n’a rien à voir avec les Juifs et les Arabes(chrétiens, musulmans ou libres penseurs). Ce conflit n’est qu’un desderniers soubresauts du colonialisme le plus ancien et le plus exacerbé(rejoignant le fascisme génocidaire).

Toute lutte palestinienne, militaire, économique, culturelle,idéologique est légitime face aux crimes sans fin du sionisme.

– Les Juifs d’Israël sont embrigadés à 95% derrière le sionisme commeles Allemands étaient embrigadés derrière les nazis et comme nous, derrière« l’Algérie Française » (1959-1960).

Nous devons les aider à ouvrirles yeux. 

Nous ne pouvons pas compter sur les décideurs l’Europe : Toutce qu’ils font, c’est maintenir leur emprise sur les populations duMoyen-Orient avec la complicité de leurs gouvernements.  

Seule la lutte anti-impérialiste et anti-sioniste du peuplepalestinien et de tous les peuples du Moyen-Orient, est porteuse de paixcontre ces crimes ! 

Seul le soutien des peuples d’Europe et du monde entier peut lesencourager jusqu’à la victoire. 

Comme partout dans le monde, en Algérie comme en Afrique du Sud, lespopulations se sont libérées du colonialisme brutal qui nie tout droit humainaux indigènes notamment leur droit à « la lutte armée»(Résolution 37/43 ainsi que 1514, 3070, 3103, 3246,3328, 3382, 3421,3481, 31/91, 32/42 et 32/154).  

Tous, citoyens français et internationalistes, manifestons contre lesionisme, pour une paix équitable rendant justice au peuple palestinien etpréparant un avenir d’égalité entre Juifs israéliens et  Palestiniens ! 

Boycott, Désinvestissement etSanctions contre l’état sioniste !

Après la manifestation nationale du 24 janvier àParis

Continuons dans nos quartiers

la lutte anti-sioniste, contrel’anti-sémitisme et l’islamophobie !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *