Déclaration avec les Palestiniens de la Bande de Gaza.

Déclaration du Réseau juif de solidarité internationale (RJSI) à propos des soixante ans de résistance palestinienne au colonialisme, au racisme et au sionisme, en solidarité avec les Palestiniens de la Bande de Gaza.

L’année 2008 marque le 60ème anniversaire de la Nakba, la catastrophe liée à la destruction de plus de 400 villages palestiniens, aux massacres et à l’expulsion de 750.000 Palestiniens de leurs terres et de leurs lieux de vie. Depuis 1948, les Palestiniens vivent sous occupation, sont réfugiés dans des pays tiers ou citoyens de deuxième rang en Israël même. Les attaques militaires d’Israël contre les Palestiniens continuent jusqu’à aujourd’hui. Avec le soutien du gouvernement américain et de ses alliés, Israël impose depuis plusieurs mois à Gaza un siège qui bloque son ravitaillement en alimentation, en eau, en électricité, en aide humanitaire, en matériel médical. Ce blocus paralyse les marchés de l’emploi et du commerce malgré l’annonce d’un « désengagement » lors du retrait israélien des colonies de Gaza.

Ce prétendu désengagement n’a servi qu’à faciliter la mainmise d’Israël qui contrôle les entrées et sorties des habitants enfermés dans ce petit camp d’internement. Israël n’a aucune autre stratégie que l’intensification de la violence et l’opinion publique en Israël à l’égard de Gaza n’a que très peu conscience de la responsabilité d’Israël dans les conditions de vie inhumaines qui prévalent à Gaza. La menace de faire subir un holocauste (une Shoah) aux habitants de Gaza, proférée par le vice-ministre de la défense Matan Vilnai, est un outrage ; mais celui-ci est bien dans la ligne de la tactique militaire d’Israël et de ses desseins historiques dans la région. Les Etats Unis et l’Europe, loin d’être des spectateurs indifférents, en sont complices. Tandis que les Etats occidentaux s’apprêtent à célébrer le 60ème anniversaire de l’Etat d’Israël, de nouvelles expulsions de Palestiniens vers l’Egypte et ailleurs et un véritable génocide se préparent.

Pour nous juifs, cet anniversaire met en relief d’autres récits:

  • 60 ans de négation de la participation de juifs à d’autres luttes de libération,
  • 60 ans de récupération de la persécution, du déplacement et du génocide des juifs d’Europe en utilisant leur mémoire comme justification du racisme et du colonialisme européens,
  • 60 ans de déplacement et d’éloignement des juifs mizrahis (juifs du moyen orient et d’Afrique) de leurs identités, langues, histoires, cultures et origines.

Cet anniversaire nous implique dans l’oppression du peuple palestinien et nous coupe de notre propre histoire en tant que juifs, en dévalorisant notre tradition de lutte pour la justice et d’alliances avec d’autres êtres humains.

Les desseins historiques d’Israël sur la région n’ont été, et ne sont toujours possibles que dans le cadre de relations économiques et militaires bénéfiques de part et d’autre avec le Royaume Uni et la France dans un premier temps puis, aujourd’hui avec les Etats Unis.

En tant que juifs, nous affirmons que l’Etat d’Israël, les institutions sionistes dans le monde, le gouvernement des Etats Unis et les multinationales qui profitent de la situation ne nous représentent pas.

Nous condamnons le siège de Gaza et l’expansion du projet colonial sioniste. Nous
condamnons également l’occupation de l’Irak et les programmes économiques, militaires et politiques des puissances impérialistes au Moyen Orient.

En solidarité avec la résistance à Gaza, en Irak, et en général dans les pays du Sud et avec les groupes opprimés dans nos propres pays, nous exigeons:

  • L’application immédiate de pressions diplomatiques internationales sur Israël pour que cesse le siège de Gaza et que soient rétablis le courant électrique et la libre circulation des personnes et des produits vers et depuis Gaza.
  • L’arrêt de la collaboration de l’Union européenne avec l’occupation américano-israélienne, que s’exprime par son soutien financier et son implication militaire dans les territoires occupés et en Irak. Nous demandons, en revanche que L’UE fournisse immédiatement l’aide d’urgence nécessaire à Gaza.
  • La réouverture de la frontière avec l’Egypte à Rafah, afin de permettre la livraison de denrées alimentaires et de médicaments.
  • L’ouverture de poursuites judiciaires par tous les pays et par des instances internationales contre tous les Israéliens impliqués dans les tueries à Gaza et autres crimes perpétrés dans la région.
  • L’intensification des campagnes de boycott, de désinvestissement et de sanctions contre Israël.
  • La fin de l’aide américaine à Israël.
  • Des pressions internationales pour que soit exigée la présence des États-Unis et d’Israël à la Conférence de Durban II contre le racisme qui se tiendra en Afrique du Sud en 2009.

En ce 60ème anniversaire de la Nakba, nous adressons un appel particulier aux juifs car l’assimilation des intérêts “juifs” à ceux de l’impérialisme dote plusieurs d’entre nous de privilèges économiques et culturels. Nous appelons donc les juifs à participer à la résistance et à contribuer aux actions lancées par des Palestiniens et des militants solidaires. Nous demandons aux juifs de respecter les revendications et les priorités de la lutte de libération nationale palestinienne, incluant en particulier le droit fondamental au retour ainsi que l’appel palestinien au boycott, au désinvestissement et aux sanctions.

Nous rappelons enfin le rôle important et le pouvoir de nombreuses institutions
juives qui participent à ou soutiennent l’oppression et le nettoyage ethnique en Palestine et notre devoir de nous y opposer. Nous appelons les militants juifs à utiliser cet anniversaire comme une occasion de défier ces institutions et de perturber les célébrations du 60ème anniversaire de la fondation de l’Etat d’Israël. Ce faisant, nous sommes dans la droite ligne de la longue histoire de la participation juive aux luttes de libération contre l’occupation, le colonialisme, l’impérialisme, l’apartheid et l’oppression de classe.

(traduit du texte écrit en anglais)

Le 2 mai 2008

IJSN : International Jewish Solidarity Network

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *